Rêves Arctiques – BARRY LOPEZ

Rêves Arctiques BARRY LOPEZ

Avec Rêves Arctiques Barry Lopez nous permet de découvrir le Grand Nord. Ce récit est un concentré des explorations de l’auteur dans cette région du globe. Un ouvrage incontournable pour les amoureux de l’Arctique, un récit précieux pour les lecteurs qui apprécient le « nature writing ».

 

Rêves Arctique, véritable hymne au Grand Nord au travers de l’expérience de Barry Lopez

Ce récit de Barry Lopez est un classique du « nature writing » américain, récompensé par le fameux National Book Award, en 1986. Il s’agit de la quintessence des explorations dans cette région par l’auteur Barry Lopez, des rencontres avec les populations locales, les animaux et les glaciers.

Avec une grande sagesse et une vaste connaissance de la région, ainsi que ses expériences personnelles, il nous plonge avec émerveillement dans cette découverte du Grand Nord.

Les récits sont nets, précis, agrémentés d’anecdotes et de cartes. Au travers d’une langue fluide, il dépeint la faune, la flore, l’histoire des explorations, la géographie de l’Arctique, la vie des esquimaux, et les contacts avec les populations venues de l’extérieur. On apprécie d’ailleurs par moments la beauté et la poésie de sa plume, ainsi que l’invitation à de sages méditations.

 

Rêves Arctiques, un récit précieux grâce à l’expérience sur place de l’auteur

Dans Rêves Arctiques, Barry Lopez nous raconte d’abord, au début du XIXème siècle, l’élimination en grand nombre des baleines boréales ou baleines du Groenland. Mais aussi la transmission de maladies par les explorateurs, chasseurs, pêcheurs aux populations esquimaux.

Puis, parmi ses expériences personnelles, il évoque l’observation des bœufs musqués sur l’île de Banks et par exemple leur capacité à former une structure défensive en cas d’attaque de loups.

L’observation animalière se poursuit avec les ours polaires  dans la mer des Tchouktches et au Svalbard. Il nous explique alors la période d’hibernation, la capacité des ours à se déplacer sur de grandes distances, le sens de l’orientation et la manière d’attaquer les proies.

Barry Lopez évoque également un voyage au détroit de Lancaster, la grande variété d’oiseaux et la chasse au narval, la licorne des mers. Le récit se poursuit ensuite avec les migrations des oiseaux et également de nombreux animaux en mer, détroit de Béring et terres environnantes, par exemple avec les déplacements des caribous.

Sur le plan humain, il nous parle des différentes tribus d’esquimaux et de leur mode de vie. Mais aussi des explorateurs de l’Arctique et du Grand Nord au fil du temps. Il cite notamment le vaisseau américain La Jeannette, détruit par les glaces en 1881, en mer de Laptev.

Par ailleurs, il aborde aussi le développement industriel dans la région.

 

 

Extraits

(p.122) Un jour, Saltatha, un guide chipewyan, demanda à un prêtre français ce qu’il y avait après la vie. « Vous m’avez dit que le paradis est très beau, dit-il, mais il y a encore une chose que je voudrais savoir : est-ce plus beau que le pays des bœufs musqués en été, quand parfois la brume s’envole au dessus des lacs, et que parfois l’eau est bleue, et que les plongeons crient ? Cela, c’est beau. Si le paradis est encore plus beau, j’en serai heureux. Mais je me contenterai de me reposer ici-bas jusqu’à ce que je sois très vieux ».

 

(p.168) Knud Rasmussen, voyageant à travers l’Arctique, demanda un jour à un Esquimau ce qu’était la joie, l’allégresse, et celui-ci répondit : « Croiser des traces d’ours toutes fraîches et se trouver en avance sur tous les autres traîneaux ».

 

(p.209) Du haut de ma falaise, à la vue du dos lavé par les flots d’une de ces créatures aussi silencieuse qu’un cénobite en prière, la montée du désir, le besoin de communiquer, se fait soudain sublime.

Je regarde le détroit de Lancaster. Quatre ou cinq narvals dorment sur la mer calme, aussi discrets dans l’eau que les premières étoiles perçant le ciel du soir. Des oiseaux glissent dans les airs, petits points de vie qui décroissent et disparaissent. Plus bas, dans les courants, sous les narvals endormis, l’éclat des poissons jaillit et s’évanouit.

 

Les explorateurs de l’Arctique

Lorsque Barry Lopez évoque les explorateurs de l’Arctique il évoque aussi les conditions difficiles rencontrées durant les expéditions.

(p.495) Le froid entraînait gelures et amputations, maux de tête paralysants et stupeur au sein des équipages qui hivernaient dans le Grand Nord. Aucun habillement ni aucun abri ne pouvaient les en prémunir. Le froid faisait qu’on se brûlait en touchant du métal et rendait toutes les tâches plus difficiles, plus compliquées. Le simple fait d’obtenir de l’eau était une lutte. L’ennui qui paralysait les quartiers d’hiver d’un bateau humide et gelé ne faisait qu’augmenter la crainte du scorbut et de la famine. Des hommes pouvaient prévoir un plan de bataille contre l’affaiblissement physique et moral, comma l’avait fait Parry, mais les simples marins continuaient à se soûler au whisky de contrebande jusqu’à une inconscience démoralisante, et certains des officiers devinrent fous.

 

(p.514) L’expédition que Franklin mena de 1819 à 1822 fut tragique : exécutions, faim, meurtres et cannibalisme.

 

 

Rêves Arctiques de Barry Lopez

Rêves Arctiques de Barry Lopez est un récit passionnant, allié à une réflexion sur la nécessité de préserver cette région. Cet ouvrage est destiné à tous les passionnés de « nature writing » et pour les amoureux du Grand Nord il est à garder précieusement dans sa bibliothèque.

Avez-vous lu ce récit de Barry Lopez ? N’hésitez pas à donner votre avis au bas de la page. Merci.

Rêves Arctiques BARRY LOPEZ

 

Rêves Arctiques BARRY LOPEZ

 

Rêves Arctiques BARRY LOPEZ

 

National Book Award Winner 1986

Publié par les Éditions Gallmeister – Totem N°193

Voir le livre sur le site de l’éditeur, le portrait de l’écrivain et son site internet.

Traduction de Dominique Letellier et illustration de couverture de Sam Ward.

605 pages / 13 euros

Voir sur le blog d’autres suggestions de lecture dans la rubrique LIVRES/BOOKS.

 

Je tiens à remercier chaleureusement les Éditions Gallmeister pour cette lecture passionnante. 

 

 

Share
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.