FORT BOWIE – ARIZONA

Fort Bowie est un site historique qui se trouve dans le sud de l’Arizona, tout près de la frontière mexicaine.

Nous n’avions pas vraiment prévu de le visiter car j’avais fait un programme très chargé. Cependant, des conditions météo très médiocres dans le nord du Nouveau Mexique (froid + neige), nous ont fait fuir dans le sud de l’Arizona plus tôt que ce qui était prévu… J’avais intégré à mon itinéraire la visite du « Saguaro National Park » et le Fort Bowie est tout près (il est marqué sur la carte Michelin). Donc nous avons décidé de faire un petit détour pour le voir.

 

Histoire de Fort Bowie :

C’est un ancien fort militaire construit en 1862. Le fort a été nommé « Bowie » en l’honneur du Colonel Georges Washington Bowie (1827-1901), commandant de la 5th California Infantry. C’est lui qui a fait construire un premier fort en 1862 dans cette région aride du sud de l’Arizona. Hélas, ce fort n’était pas très bien conçu. Par conséquent, en 1868, un second fort bien plus solide, plus grand, et mieux structuré a été bâti juste à côté.

La construction d’un fort militaire à cet endroit résulte de nombreux affrontements entre l’armée américaine et les Apaches Chiricahua.

Une ligne de diligences qui transportait le courrier et les passagers du Missouri à la Californie a été crée en 1858.Il s’agit de la Butterfield Overland Mail. Elle a été suivie quelques années plus tard d’une ligne de chemin de fer. Cette ligne passait sur le territoire indien. Cochise et la tribu des Apaches Chiricahua la toléraient.  Mais, quelques années après sa création, Cochise le chef des Apaches Chiricahua a été accusé à tord par les américains de vol et enlèvement… Ce qui a entraîné des conflits entre les indiens et les militaires & colons.

L’affrontement le plus violent a été la bataille d’ Apache Pass.

Le 15 & 16 juillet 1862  les indiens attaquent un détachement de militaires à Apache Pass. Les américains sortent vainqueurs  de cette bataille, mais jugent nécessaire de construire un fort dans cette zone.

Des combats ont continué jusqu’en 1872, jusqu’à ce que Cochise fasse la paix avec l’armée en échange de terres. Puis Cochise meurt, et les conflits entre Apaches et militaires reprennent avec à la tête des Apaches: Naiche et Geronimo.

Les affrontements ont duré plus de 30 ans, jusqu’à la capitulation de Geronimo. Les Apaches Chiricahua ont alors été expulsés en Floride et Alabama. Le fort a été définitivement fermé en 1894. Il est aujourd’hui en ruine, il ne reste plus que des murs en adobe et le cimetière.

 

Visite du site :

Afin de préserver le site, il faut laisser la voiture sur un parking au niveau du « Trailhead » et emprunter à pied un sentier jusqu’au fort.

La distance est de 3 miles aller/retour (4,8 km), et l’altitude est de 5000 pieds (1523 mètres). Il fait très chaud en été donc prévoyez eau, chapeau, baskets ou chaussures de marche.

 

En marchant sur le sentier vous allez passer devant des panneaux qui racontent le mode de vie des habitants ainsi que les conflits qui ont eu lieu dans ce secteur.

 

 

Des habitations typiques des Apaches Chiricahua :

 

 

 

 

 

La source d’Apache Pass, qui dans une région aussi aride pouvait être cause de conflits:

 

Le sentier qui conduit au fort. Il permet de voir à quel point le site était isolé, mais aussi d’observer la flore locale:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des vestiges des mines:

 

 

Vous allez ensuite passer devant le cimetière de Fort Bowie. Ce cimetière qui a été construit avant le fort. Vous pouvez observer sur les tombes les noms de colons ou militaires américains et aussi des noms d’indiens:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juste avant d’arriver au fort, un petit sentier mène aux ruines du premier fort, ce fort qui était trop petit et mal conçu a été remplacé en 1868 par le fort Bowie.

Après environ 2,5 kilomètres de marche vous atteignez le site du fort Bowie, dont il ne reste que des ruines en adobe.

 

 

 

 

 

Face au fort se trouve le Visitor Center où un garde pourra répondre à vos questions et vous renseigner sur fort Bowie et la vie dans cette région à la fin du 19° siècle.

 

 

Vous pourrez y observer des vieilles photos d’époque. Des armes et des uniformes y sont aussi exposés et des livres sur le fort, l’U.S Army et les Apaches sont en vente avec également des cartes postales en sépia.

 

 

 

 

Il y a au Visitor Center des toilettes, une fontaine d’eau et des tables de pique-nique. Le Visitor Center est ouvert tous les jours de 8h00 à 16h30 et l’accès au site est gratuit. Le camping n’y est pas autorisé.

 

Quelques images d’époque :

-Fort Bowie entre 1886 et 1893 :

 

fort bowie 2 (1886)

 

fortbowie 4 (1893)

 

fort bowie 1

 

– des prisonniers Apaches à fort Bowie en 1884 :

fort bowie 3 prisonniers apaches 1884

 

– photos de Cochise ,Geronimo, Geronimo et Naiche  :

Chef-Cochise-Apache

 

Geronimo

 

Geronimo & Nachez

 

– Naiche et Geronimo prisonniers à fort Bowie – 1886 :

Naiche & Geronimo Fort Bowie 1886

 

Naiche et Geronimo Fort Bowie 1886

 

– Geronimo ( à droite) et ses guerriers en 1886 :

FORT BOWIE_Geronimo_(right)_and_his_warriors_in_1886

 

– Le général Crook et des Apaches à Apache Pass, tout près de fort Bowie :

General Crook & apaches à Apache Pass near Fort Bowie

 

Pour y aller :

Le fort Bowie se trouve au sud-est de Saguaro Park et de Tucson, juste en dessous de l’Intersate 10; la ville la plus proche est Wilcox, de là il faut prendre la route 186-sud puis la « Apache Pass Road ».

Un plan qui peut vous être utile une fois sur place  :

fort bowie map3

 

– Vous pouvez consulter le site du fort :

Site du parc

 

 

A voir dans les environs :

– Lowell , ville fantôme :

Article sur Lowell

 

-Desert Valley Auto Parts :

Desert Valley Auto Parts (casse auto)

 

-Saguaro National Park :

Site du parc

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.